Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gadgets

Feed RSS 2.0        Feed ATOM 1.0       Feed MOBILE

 

PageRank Gratuit

 





Sondage express
Vous connaissez ce blog grâce à :
Annuaire Internet
Moteur de recherche
Mail d'information
Bouche-à-oreille
Over-Blog
Autre

Résultats

Sondage express
Vous consultez ce blog en tant que :
Particulier
Professionnel
Institutionnel
Aidant naturel
Autre

Résultats





Archives

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 12:37

 

Ce jeudi 19 mai, la CNIL (commission nationale de l'informatique et des libertés) et l'ANSP (agence nationale des services la personnes) ont signé une convention de partenariat.

 

Cette convention à pour but de sensibiliser les acteurs du secteur à la loi « informatique et liberté » de 1978. Des actions de communication et de formation devraient être mises en place car cette loi reste méconnue du public.

 

Le secteur des services à la personne, comme tous les autres secteurs, utilise les nouvelles technologies. Les données récoltées par ce biais doivent impérativement restées confidentielles. De plus ces données concernent le plus souvent le public dit « fragile » (personnes âgées et handicapées). Ce public doit être protégé car il est la proie de nombreuses arnaques.

 

Pour éviter tout abus, la détention d'informations est très règlementée en France.

 

Dans cette convention, trois engagements sont pris par les partis :

 

- La CNIL va créer un « guide social », il sera spécifique au secteur des services à la personne.

- La mise en place de « correspondants informatique et liberté », il veilleront à ce que la loi soit bien appliquée. Eux aussi seront formés spécialement pour le secteur afin de donner des réponses claires et personnalisées.

- La mise en place d'un « comité de pilotage », les membres devront se réunir au minimum deux fois par an pour faire un bilan des actions mises en place. Il pourront aussi proposer des avenants à la convention.

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Générale
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 20:10

Dés les années 50, les pays nordiques ont anticipé la question de la prise en charge des personnes âgées.

 

Chez eux, il est possible de recevoir de l'aide de la part de prestataires publics ou privées a but non lucratifs. De plus, la formation du personnel est hautement surveillée. Ce système est financé en partie par l'impôt national mais en grande partie par les municipalités.

 

Dans les pays nordiques, on ne parle pas de dépendance mais de « compassion à la perte d'autonomie ».

 

En Suède, 40% des services à la personne sont privés et 30% en Finlande.

 

Tandis qu'en France la dépendance est vue comme un fléau irréversible que l'on ne peut pas améliorer. A partir de ce constat, beaucoup de pays ont fait entrer la vieillesse sur le marché.

De nombreuses agences de services à la personne ou des résidences à but lucratif ont vu le jour.

Désormais les secteurs privés et publics sont en concurrence. Les services à la personne ont été créés pour inciter la création d'emplois.

 

Le patient définit ses besoins et achète les services qui lui conviennent. Notre système est axé sur les personnes les plus dépendantes au détriment des aides préventives comme l'aide au ménage ou encore aux courses.

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Générale
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 18:12

Le secteur des services à la personne fait partie des rares secteurs qui connaît une croissance sans interruption depuis déjà dix ans. Même l'année dernière quand la crise faisait rage dans les autres secteurs , celui-ci a connu une croissance de 2%.

 

Mais ce secteur reste très méconnu du grand public. L'image de petits boulots sans qualifications lui colle à la peau.

 

Pourtant les évolutions de notre société comme le vieillissement de la population ou le fait que de nombreuses femmes travaillent, nous pousse de plus en plus à avoir recours aux services à la personne.

 

De plus, il faut noter que le secteur offre de nombreux débouchés et que certains métiers requièrent des formations spécifiques allant du BEP au BAC +2.

 

A ce sujet, un DUT option Services à la Personne a été inauguré récemment à l'IUT de Belfort-Montbéliard. Son objectif est de former des cadres intermédiaires à la gestion des équipes.

 

Malgré tous ces efforts, le secteur des services à la personne manque cruellement de personnels.

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Générale
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 20:04

 

Récemment, le secteur des service à la personne a accueilli un nouvel arrivant, il s'agit du géant de la grande distribution : Carrefour.

 

En effet, ce dernier propose dorénavant toute une gamme de services à domicile tel que l'entretien de la maison, la garde d'enfants …

Pour son lancement, ces offres se résument a quelques départements, à savoir le 35, le 44, le 69 plus certains magasin de la région parisienne.

 

Pour 30 euros par an, Carrefour vous propose un accès illimité pendant un an à des prestataires de services. Les prestataires sont ceux référencés par Carrefour Service à Domicile.

 

Des cartes prépayées sont mises à votre disposition :

  

   - 4 heures de ménage pour 98 euros

   - 3 heures de repassage pour 82 euros

   - 4 heures de soutien scolaire pour 146 euros

   - 3 heures de jardinage pour 98 euros

   - 1 heure d'informatique pour 66 euros

   - 2 heures de bricolage pour 72 euros

 

Les tarifs du nouveau venu sont plus élevés que ceux pratiqués par les organismes du secteur. C'est pour cela que des questions subsistent, est ce que l'impact de Carrefour dans la grande distribution va lui permettre de vendre des prestations à domicile à ce prix là ? *** Est-ce que Carrefour, qui se lance sur le même modèle que certains de ses concurrents qui ont tous échoués précédemment avec une offre similaire va réussir à développer ce business ? Est-ce que les particuliers qui éprouvent toujours un plaisir immense à faire leurs courses auront envie, en plus de leurs courses, de commander à Carrefour des heures de services à domicile ?

 

Le suspense est donc immense....

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 16:38

Cette année, le réseau Age d'Or Services fête ses vingt ans d'existence.

 

Aujourd'hui, le réseau est l'une des enseignes la plus développée et ancrée du secteur des services à domicile. En effet le réseau répertorie 180 agences en France métropolitaine et dans les DOM-TOM. Il faut noter que 100 de ces agences sont certifiées NF, ce qui prouve que le client est au cœur des préoccupations. De plus il compte 50 000 clients et 1 millier d'intervenants.

 

Le réseau Age d'Or est devenu incontournable en matière de prise en charge et de maintien à domicile pour les personnes les plus fragiles. Il les aide à maintenir un lien social.

 

Si le réseau connaît un tel succès, c'est grâce à sa capacité d'adaptation aux évolutions de la demande.

 

A sa création, Age d'Or proposé uniquement des prestations liées à l'accompagnement mais ses offres ce sont vite diversifiées. Désormais la société propose du petit bricolage, du jardinage, de l'aide à domicile en passant par le portage de repas.

 

D'une agence à l'autre, le réseau offre à ses clients le privilège de bénéficier d'une prestation identique.

 

Afin d'avoir une couverture géographique optimale, Age d'Or souhaiterait atteindre les 200 ou 220 ouvertures d'agences.

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Pros
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 18:05

 

Le problème de la dépendance fait beaucoup parler de lui du fait de l'allongement de l'espérance de vie. En effet nous pourrions très vite nous y trouver confronté puisque l'on estime que le nombre de personnes dépendantes va doubler d'ici à 2060. Un grand débat a été lancé en janvier 2011 afin de trouver des solution pour mieux l'anticiper.

 

C'est pour cela qui depuis le début de l'année le gouvernement a créé un site entièrement consacré au thème de la dépendance. Il est accessible à tout le monde du fait de sa simple navigation, il est aussi accessible aux personnes malvoyantes.

 

Ce site à pour but de fournir des explications sur les problèmes que pose la dépendance, il permet aussi de suivre de très près le débat.

 

Le site s'organise autour de 4 rubriques :

 

- « La dépendance c'est quoi ? », cette rubrique expose la situation actuelle et les enjeux qui y sont liés

- « L'actualité », cette rubrique est une sorte de calendrier qui répertorie les événements à venir et les textes et déclarations des acteurs du débat

- « Débat », ici les internautes peuvent exprimer leur point de vu sur les idées des acteurs du débat

- « Témoignages », cette rubrique s'adresse aux personnes qui vivent au quotidien la dépendance (malades, familles, proches...). Ils peuvent témoigner par écrit, par oral ou encore par vidéo

 

Ce site permet à tout français de s'exprimer librement à ce sujet. D' autres sujets sont aussi abordés comme par exemple :

 

- Le vieillissement de la population

- Le financement de la dépendance

- Les modes de prise en charge

- Le devenir de la dépendance

Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 17:17

Bien que les services à la personne proposent une liste de vingt et un métiers, le secteur souffre malgré tout d'une mauvaise image.

Mais le Pôle Emploi a décidé d'y remédier en mettant en place des actions de formations et d'informations.

 

Les services à la personne sont en plein essor depuis quelques années mais ils restent inconnus du grand public. En effet pour bon nombre de personnes il s'agit d'une filière par défaut ou encore du métier de la dernière chance. Mais en réalité, ce secteur requiert des qualifications, afin de fournir une prestation de qualité.

 

La demande de services à domicile est de plus en plus forte, ce qui fait des services à la personne un secteur propice à l'embauche.

C'est pour cela que le Pôle Emploi y voit une opportunité de reclassement pour les chômeurs de longue durée, même si ce dernier est conscient que cette reconversion ne doit pas se prendre à la légère et qu'elle exige des formations.

 

Dans l'Ain, à Soissons, a été mis en place un pôle « services à la personne » qui permet d'expliquer clairement le fonctionnement du secteur. Différentes sessions sont prévues, elles permettront aux personnes intéressées de se renseigner ou encore d'optimiser leurs projets professionnels.

Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 17:29

Le placement des personnes âgées est au centre des préoccupations de la réforme de la dépendance.

En effet le placement est de plus en plus remis en question car les maisons de retraite affichent complet et leurs coûts se révèlent être trop élevés pour les pensionnaires.

 

De plus, l'écart se creuse au niveau du nombre de place au sein des établissements selon les régions et les départements (certains établissements sont saturés alors que d'autres atteignent à peine les 50% de remplissage.)

Ce constat a été établi par le groupe de travail chargé de réfléchir sur les modes de prise en charge des personne âgées.

 

De plus, le nombre de places au sein des établissements connaît des divergences d'opinion selon les acteurs. Roselyne Bachelot (ministre des solidarités et de la cohésion sociale trouve le nombre « globalement satisfaisant » ce qui n'est pas de l'avis des professionnels.

Pour eux, le nombre de places qui connaît certes une augmentation ne pourra pas faire face au

« papy boom ».

 

Pour finir, le groupe de travail a aussi constaté que les établissements représentent un budget énorme pour les pensionnaires et le leurs familles (entre 2000 et 5000 euros par mois). Ces coûts élevés sont dus à la sur-médicalisation des établissements et aux normes de plus en plus strictes.

 

En conclusion, les autorités prônent à un retour aux structures plus souples et moins médicalisées qui ressembleraient plus au domicile des usagers.

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Générale
commenter cet article
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 18:05

Le «collectif des 16» : C'est le nom donné à un groupement de 16 associations à but non lucratif d'aide à domicile. Le 11 avril 2011 dernier, les 16 représentants de ces associations relèvent dans un point presse la situation « catastrophique » qui frappe les services à la personne, notamment les difficultés de financement de ce secteur. La thématique du jour était la suivante :

 

Se faire aider à domicile est-il devenu un luxe?

 

Effectivement une question qui reflète la réalité de la situation actuelle dans ce secteur.

Plusieurs personnes étaient visées par ces accusations : l'État, les départements et l'assurance vieillesse qui refusent leur soutien à un secteur en crise. En effet, ce qui est demandé à ces organismes est de débloquer des fonds dits «d'urgence». Une crise qui met à mal l'emploi, en effet, par manque de moyen des emplois sont ou risques d'être supprimés. Ce dernier argument est l'un des plus forts utilisé par le «collectif des 16» pour sensibiliser l'opinion publique et permettre ainsi une réaction en conséquence. La question de la suppression de la déduction d'impôts sur les montants engagés dans les services à domicile a été un point très sensible abordé lors de ce point presse.

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Générale
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 16:48

Selon un communiqué commun publié aujourd'hui, le groupe Malakoff Médéric (grand groupe de protection sociale qui conseille les entreprises et les personnes dans l'évaluation et l'évolution de leurs besoins) et le groupe Europ Assistance France (grand groupe d'assistance et d'assurance) ont pris la décision de créer une alliance dans le but de développer les services à la personne.

 

Pour cela Europ Assistance France détient désormais 51% du capital de Bien-être Assistance, détenu auparavant à 100% par Malakoff Médéric. Bien-être Assistance a été créée en 2007.

 

Le partenariat devrait être à la base du développement de services comme la prévention, le diagnostic ou encore l'accompagnement des personnes au quotidien.

 

De plus, pour maîtriser complètement le devenir de Bien-être Assistance, Malakoff Médéric et Europ Assistance France détiennent la totalité du capital de Bien-être à la Carte.

 

Cette alliance est avant tout formée pour soutenir le développement de nouvelles solutions en matière de santé.

 

A noter, les sociétés Bien-être Assistance et Bien-être à la Carte ont réalisé un chiffre d'affaires de 13,5 millions d'euros en 2010 et employaient 84 personnes.

 

Repost 0
Published by Loïs Olsen - dans Actualité Pros
commenter cet article