Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gadgets

Feed RSS 2.0        Feed ATOM 1.0       Feed MOBILE

 

PageRank Gratuit

 





Sondage express
Vous connaissez ce blog grâce à :
Annuaire Internet
Moteur de recherche
Mail d'information
Bouche-à-oreille
Over-Blog
Autre

Résultats

Sondage express
Vous consultez ce blog en tant que :
Particulier
Professionnel
Institutionnel
Aidant naturel
Autre

Résultats





Archives

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 15:52

 

Depuis quelques années maintenant, le secteur du service à domicile connaît un essor considérable certainement lié aux changements observés au sein de notre société.

 

En effet, beaucoup de femmes travaillent désormais hors de leur foyer et n'ont donc plus le même temps à consacrer à leurs enfants ou à l'entretien de leur habitation.

 

C'est pourquoi, de plus en plus de familles décident de faire appel aux prestataires de services à domicile.

Que ce soit pour une nourrice, une femme de ménage ou une aide scolaire ou d'autres services également.

 

Ainsi, du fait de l'importance qu'a pu prendre ce secteur au sein de l'économie française, l’État a mis en place deux types d'aides concernant les impôts afin de « soulager » d'une certaine façon les personnes souhaitant disposer d'un service à domicile.

 

Il est vrai que ce type de demandes ne concerne plus uniquement les familles aux revenus importants, mais une grande partie de la population, et ce quelque soit le milieu social de celles-ci.

 

Les aides à l’imposition sont alors :

 

Le crédit d'impôt, qui, sous certaines conditions, peut être accordé à la personne souhaitant rémunérer un prestataire de service à domicile. Il faut, par exemple, avoir travailler ou avoir été demandeur d'emploi pendant minimum 3mois de l'année en cours du paiement concerné.

 

Ou bien encore, les personnes peuvent bénéficier d'une déduction d'impôt de 50%, à partir du moment où celles-ci sont imposables.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires